Les troubles de comportement

Nous constatons qu’un grand nombres des élèves éprouvent des difficultés à s’intégrer harmonieusement dans la vie de l’école. Ces difficultés se manifestent notamment par des comportements qui peuvent nuire à leurs pairs aussi bien qu’à eux-mêmes.

C’est pour cela que les différents acteurs des milieux scolaires préoccupent. Les connaissances actuelles sur les problèmes de comportement et les troubles de comportement sont deux réalités qu’il n’est pas aisé de distinguer. Les élèves qui ont des troubles de comportement ont tendance à mentir, désobéir à répétition, faire mal aux autres élèves, défier l’autorité, transgresser les règles, voler ou taxer ses pairs, consommer de l’alcool ou des drogues…

Les manifestations de difficultés d’ordre comportemental chez les élèves sont nombreuses. Les élèves en difficulté de comportement sont touchés dans plusieurs sphères de leur vie, probablement aussi dans leur entourage (scolaire et familial). La majorité de ces élèves refusent de travailler, sont violent ou intimidants. Les administrateurs des écoles ainsi que le personnel sont également sont touchés.

L’existence de ces difficultés amène des questionnement par rapport aux causes de ces comportements. Les enseignants, les parents et l’entourage de l’élève devraient demeurer attentif et présent auprès de ces jeunes qui ont besoin d’aide et de soutien. Les élèves qui ont un trouble de comportement sont parfois victimes de méthodes d’enseignement qui ne répondent pas à leurs besoins particuliers. Un petit changement d’approche pédagogiques peut amener aux élèves à une réussite.

Pour en savoir plus :

http://rire.ctreq.qc.ca/thematiques/troubles-du-comportement/

http://depot-e.uqtr.ca/1378/1/030000516.pdf

Le syndrome de Gilles de la Tourette

Le syndrome de Gilles de la Tourette est un problème neurologique qui se manifeste par des tics très constants. La plupart du temps, il est diagnostiqué comme un trouble d’affection ou d’hyperactivité.

Les symptômes commencent dès l’enfance et se caractérisent par des mouvements, des vocalisations ou des verbalisations involontaires. Ces manifestations sont physiques(le clignotement des yeux, contorsions du visage ou mouvements brusques d’une partie du corps) et verbales (les sifflements, le grognement, le claquement de la langue et des mots qui peuvent prononcer involontairement).

La plupart des enseignants et des intervenants ne connaissent pas ou peu le syndrome et ils ne sont pas outillés pour intervenir adéquatement. En effet, ces enfants ont des besoins spécifiques et nécessitent des apprentissages adaptés.
Pour en savoir plus :
«Portrait de la scolarisation des élèves québécois ayant le syndrome de Gilles de la Tourette» Julie Leclerc et Jacques Forget, p. 61-84.